Evaluation en classe de FLE : de la théorie à la pratique

Pour les écoles primaires de Grèce demain c’est la fin du trimestre, donc le moment d’évaluation des apprenants.
Selon Renald LEGENDRE ( Dictionnaire actuel de l’éducation, 1993 – GUÉRIN / ESKA) l’évaluation est une opération qui consiste à estimer, à apprécier, à porter un jugement de valeur ou à accorder une importance à une personne ou à un processus à partir d’informations qualitatives et/ou quantitatives et de critères précis en vue d’une prise de décision.
En ce qui concerne les instructions officielles du ministère grec l ‘accent est mis sur le «quoi» évaluer (Αξιολογείται κατ’ αρχήν η ικανότητα επικοινωνίας και διάδρασης μέσα από επικοινωνιακές καταστάσεις και όχι μόνο η γλωσσική ικανότητα του μαθητή/τριας), sur les moyens/outils à utiliser pour l’évaluation (Η αξιολόγηση της ικανότητας κατανόησης και παραγωγής προφορικού και γραπτού λόγου επιτυγχάνεται μέσα από δραστηριότητες επικοινωνιακές, διαδραστικές, παιγνιώδεις, (δραματοποίηση, παιγνίδια ρόλων, σχέδια εργασίας…) ainsi que sur les moyens/outils alternatifs à utiliser pour évaluer ( αξιολόγηση βάσει φακέλου (Portfolio assessment) , ετεροαξιολόγηση και συναξιολόγηση ανά ζεύγη ή ομάδες, αυτοαξιολόγηση).
Les paradigmes d’évaluation proposés par le curriculum officiel se centrent sur l’évaluation formative et proposent une démarche et un processus conduisant à un jugement qualitatif du processus d’enseignement/apprentissage.
Or, la réalité scolaire s’avère différente. Pour comprendre la distance entre théorie et pratique, il conviendrait de faire une distinction entre évaluation et notation. La notation est le résultat attendu en fin de trimestre par presque tous les acteurs du système scolaire, soit les apprenants, les parents, les directeurs et même nous les enseignants.
Même si la notation appartient effectivement au domaine de l’évaluation, les deux opérations non seulement ne sont pas identiques mais elles sont parfois contradictoires. Le rôle de la notation se limite à hiérarchiser les apprenants par rapport à une moyenne et pour être réaliste il faut dire que le barème de notation à l’école primaire c’est soit 10 soit neuf sur 10 (8 pour des cas extrêmes).
C’est pour cela qu’on a opté ce trimestre pour l’élaboration d’une feuille d’évaluation pour chaque élève qui essaie de décrire les performances constatées non pas sous la forme de chiffres (une note leur sera attribuée bien évidemment) mais à travers l’élaboration d’une grille descriptive. Cette grille, loin d’être exhaustive, essaie au moins de décrire les progrès réalisés, les lacunes ou déficiences, les problèmes de comportement en classe, etc.
Il est grand temps nous passions d’une évaluation sommative, soit une note qui sera le bilan et le résultat d’un contrôle de la part de l’enseignant à une évaluation formative dont la fonction sera d’informer aussi bien l’enseignant que l’élève sur les rythmes, les stratégies et les difficultés de l’enseignement/apprentissage.
Il y aura des collègues qui diront qu’élaborer des grilles d’évaluation descriptive pour 4, 5 ou même dans mon cas 7 écoles (soit environ 200 élèves) appartient au domaine de l’utopie et ils en auront raison.
Pourtant, si l’enseignant commence avec une seule classe, il pourrait raisonnablement espérer gérer deux, trois voire quatre classes pendant le trimestre suivant. Il est incontestable que la première fois est la plus difficile (personnellement j’ai mis presque un mois pour élaborer des grilles d’évaluation pour une seule classe de 20 élèves la première fois que je me suis mis au projet). Mais, une fois le format choisi et élaboré, le travail se fait à des rythmes différents et on pourrait éventuellement multiplier les classes concernées jusqu’à parvenir à une inclusion de toutes nos classes.

Σχετικά με ΤΟΠΑΛΙΔΟΥ ΜΑΓΔΑΛΗΝΗ

Prof de français à Xanthi (Grèce), ville – carrefour de cultures, de langues et de traditions.

Ouverte à toute sorte d’approche en dehors des sentiers battus – projets, approche actionnelle, classe inversée, projets e-twinning, outils web2…

J’aimerais que mes élèves apprennent à réutiliser les acquis du cours dans des situations nouvelles, motivantes et différenciées, en dehors de la classe traditionnelle. .


Περισσότερες πληροφορίες
Δημοσιεύθηκε στην LINGUISTIQUE-DIDACTIQUE DES LANGUES και χαρακτηρίσθηκε , , , , . Αποθηκεύστε τον μόνιμο σύνδεσμο.

Αφήστε μια απάντηση